Lait en poudre

Lait en poudre, poudre de lait, lait déshydraté ou lait à dissolution instantanée : toutes ces dénominations désignent un lait dont la quasi totalité de l’eau a été éliminée.

Stocké sous un volume réduit, il se conserve beaucoup plus longtemps que le lait liquide. Révolutionnaire !

La conservation du lait, un enjeu historique Pendant des siècles, les hommes ont essayé de contourner la loi naturelle selon laquelle le lait ne se conserve pas à température ambiante après la traite. Qu’est-ce que le fromage, sinon un mode de conservation et de transport ancestral ? Pour boire du lait liquide loin des fermes, il a fallu l’intervention de procédés industriels. Les plus radicaux et les plus anciens ont été la concentration et la déshydratation. C’est en 1805 qu’Antoine Augustin Parmentier, savant des Lumières connu pour ses travaux sur la pomme de terre, a procédé à la première tentative de séchage intégral du lait. En 1856, l’Anglais Grimwade se lançait lui aussi. Dans les deux cas, les poudres obtenues se délayaient mal dans l’eau. Ce n’est que dans les dernières années du XIXe siècle que l’Américain Just Hatmaker mit au point la technique du séchage sur cylindre, beaucoup plus satisfaisante.

Download Freewww.bigtheme.net/joomla Joomla Templates Responsive